jeudi 16 juin 2016

Everything I never told you - Celeste Ng

Mes amis, l'heure est grave.

Les mois passent, Mini-Lionceau grandit, et les lectures non chroniquées s'amoncellent sur ma table basse (après la PAL, la PAC, ou Pile à Chroniquer). J'ai d'abord été tentée d'user de mon droit de retrait, épouvantée devant l'ampleur du désastre, mais cela me semblait manquer de panache. J'ai donc pris mon courage à demain, et je me suis lancé un défi en apparence insurmontable, à savoir rédiger quelques billets sur mes lectures du premier trimestre de l'année 2016 avec un bébé épuisé qui refuse de faire la sieste et qui braille en fond sonore. A Miss Léo, rien d'impossible !

Avertissement  : soyez indulgents, il est possible que ma plume soit quelque peu rouillée...





























Blackfriars, 2014, 304 pages


Les premières phrases :

Lydia is dead. But they don't know this yet.


L'opinion de Miss Léo :

Ne passez surtout pas à côté de cette petite merveille de roman américain, dont la traduction a été publiée en mars dernier chez Sonatine. Contrairement à ce que l'édition française pourrait laisser croire, il ne s'agit pas d'un polar, mais d'une chronique familiale aux accents de roman psychologique dont l'action s'étend du milieu des années cinquante à la fin des années soixante-dix. La découverte du cadavre de Lydia, seize ans, d'origine asiatique, plonge sa famille dans le plus profond désarroi. Accident, meurtre ou suicide ? Tous essayent de comprendre ce qui a pu mener cette adolescente brillante vers un si funeste destin.

Dans la famille Lee, je voudrais le père, la mère, le fils et les deux filles. Celeste Ng, elle-même fille d'immigrants de Hong-Kong, dissèque les étapes marquantes du parcours de chacun de ses membres, en remontant à la rencontre de James, né en Californie de parents chinois, et de son épouse Marilyn, alors étudiante ambitieuse et (peut-être) futur médecin. Un couple mixte, un foyer harmonieux, des enfants heureux alliant réussite académique et épanouissement social... On croit tenir là un modèle de famille idéale. Que nenni ! Le vernis de surface ne tarde pas à se craqueler, dévoilant peu à peu une réalité qui fait froid dans le dos. Marilyn, jeune femme des années cinquante condamnée à renoncer à sa carrière pour s'occuper de son foyer... James, professeur d'université tourmenté par les questionnements identitaires propres aux descendants d'immigrés... Les frustrations des parents rejaillissent sur la vie de leur progéniture, et les enfants Lee doivent composer avec les fantasmes d'un père obnubilé par la nécessité de s'intégrer, de se faire des amis et d'être populaire, tout en se pliant aux exigences d'une mère obsédée par la réussite scolaire de sa fille Lydia, laquelle s'efforce de coller au mieux à ce que l'on attend d'elle.

Difficile de trouver sa place dans cette atmosphère étouffante de non-dits, de rêves brisés et de faux-semblants ! Seul Nath, le fils aîné, semble porter un regard lucide sur sa soeur cadette, dont la disparition fait figure d'électrochoc. James et Marilyn en viennent à remettre en cause l'essence même de leur mariage. Eux qui avaient pourtant décidé de s'aimer envers et contre tout, faisant fi de tout communautarisme et autres manifestations de racisme ordinaire, se posent désormais la douloureuse question : "N'aurais-je pas mieux fait d'épouser quelqu'un comme moi ?". Le sentiment d'avoir raté sa vie s'infiltre insidieusement dans leur vie de couple, laquelle vacille dangereusement.




Pour résumer :
Celeste Ng signe un premier roman d'une très grande justesse, qui aborde avec finesse des thèmes variés, et nous invite à partager le quotidien d'une famille profondément dysfonctionnelle, quoique terriblement banale. Le constat est glaçant, mais le récit se révèle en tout point fascinant. J'ai pour ma part été ferrée dès les premières pages !


Un roman passionnant, bien écrit, bien construit et profondément addictif.



D'autres avis chez : EvaDelphine-OlympeKathel

 

11 commentaires:

  1. Tu n'as pas perdu ta plume tentatrice !
    Bisou au petit lion

    RépondreSupprimer
  2. Mission réussie avec ce billet ! Ce livre est vraiment très réussi !

    RépondreSupprimer
  3. Un très bon roman… et un billet convaincant !
    Merci à Mini-Lionceau d'avoir bien voulu laisser quelques minutes à sa maman !

    RépondreSupprimer
  4. Hé bé, encore un billet enthousiaste!
    Et que mini lionceau fasse ses siestes, non mais! ^_^

    RépondreSupprimer
  5. Je l'ai acheté, les billets étant tous enthousiastes.
    (Ta plume n'est aucunement rouillée)

    RépondreSupprimer
  6. Etant jeune maman également, je peux dire que c'est exactement ce genre de romans qu'il faut pour nous tenir éveillées après une longue journée :D

    RépondreSupprimer
  7. comme je suis contente de te retrouver avec ce livre qui fut un coup de coeur pour moi ! hâte de lire tes prochaines chroniques :)

    RépondreSupprimer
  8. Enfin de retour! Et ça part bien!
    C'est noté et souligné.

    RépondreSupprimer
  9. Quel beau retour ma Leo! Ton billet est comme toujours aux petits oignons et je suis heureuse de te lire à nouveau. Bisous à toi et à ta petite merveille !!

    RépondreSupprimer
  10. Sur ma table de nuit, là, tout près...!!

    RépondreSupprimer
  11. Je suis passée à côté... Mais ton billet est très chouette :-)

    RépondreSupprimer