samedi 24 août 2013

Lecteurs, à vous de jouer !



























Questions réunies et rédigées par Véronique Jacob
Folio, Editions Gallimard, 2013, 213 pages


Le principe :

Lecteurs, à vous de jouer ! propose 795 questions à choix multiples en rapport avec la littérature, classées en trois catégories par ordre de difficulté.


L'opinion de Miss Léo :

Le blog s'offre une petite récréation avec ce livre-jeu distrayant, lequel offre l'occasion de tester ses connaissances livresques (et sa mémoire déficiente par la même occasion). Les questions, de difficulté très variable, portent sur des oeuvres et des auteurs de littérature française et internationale, classiques (surtout) ou contemporains (parfois). Si j'ai apprécié le concept, plutôt amusant, j'ai cependant trouvé que certaines questions donnaient trop d'informations dans leur intitulé, gâchant ainsi le plaisir de la réflexion. Le format QCM me parait quant à lui assez mal adapté, et il est en général assez facile d'éliminer une voire deux réponses parmi les solutions proposées (du moins pour les questions les plus faciles). J'aurais pour ma part préféré des questions brutes, avec éventuellement un indice supplémentaire en fin d'ouvrage. Bien sûr, il est toujours possible de "jouer" à plusieurs, en choisissant dans un premier temps de ne pas révéler les trois réponses à son partenaire, mais je ne suis pas sûre que ce type de questionnaire intéresse grand monde... 

On peut d'ailleurs se demander quel est le public visé. Certaines questions sont d'une facilité déconcertante, quand d'autres nécessitent au contraire une solide culture littéraire (que je ne possède pas forcément, même si j'ai toujours beaucoup lu, y compris des classiques). Impossible de répondre sans avoir lu les oeuvres concernées : on sait ou on ne sait pas ! Normal, mais frustrant. Autre bémol : la sélection compte peu d'auteurs étrangers contemporains, et les questions portent surtout sur des auteurs français et des prix Goncourt (en dehors des classiques, évidemment largement majoritaires). Les références sont peut-être un poil trop élitistes, surtout dans la troisième partie, ce qui devient vite décourageant, surtout quand on lit comme moi près de cent livres par an, dans des genres très variés qui plus est. Cela possède toutefois un avantage : la difficulté (très relative et subjective) des questions agit comme un véritable stimulant, qui donne au lecteur l'envie très fugace de découvrir tous les auteurs évoqués dans l'ouvrage, afin de combler la vaste immensité de ses lacunes abyssales. 

Malgré mes réserves, j'ai malgré tout ressenti un réel plaisir à feuilleter ce recueil ludique et réellement instructif. Je pense toutefois qu'un tel livre n'intéressera finalement qu'une poignée d'individus, peu de personnes ayant le niveau de culture nécessaire pour y prendre un réel plaisir. Dommage !


Quelques exemples de questions dont j'ai trouvé la réponse sans problème :

58. Ce personnage shakespearien a trois files dont la préférée est Cordelia. De qui s'agit-il ?
- Le père d'Hamlet
- Le roi Lear
- Falstaff

505. Quel sens faut-il donner au titre du roman d'anticipation Fahrenheit 451 de Ray Bradbury ? C'est la température...
- à laquelle les hommes meurent instantanément
- à laquelle le papier s'enflamme et se consume
- à laquelle la planète pourrait imploser

756. Qui fait dire à Mme de Perleminouze : "J'étais moi-même, très, très vitreuse ! mes trois plus jeunes tourteaux ont eu la citronnade, l'un après l'autre. Bref, je n'ai aps eu une minette à moi" ?
- Alfred Jarry
- Jean Tardieu
- Raymond Queneau


Un exemple de question trop facile, de par la nature des réponses proposées :

660. Dans "Le complot contre l'Amérique, Philip Roth imagine qu'en 1940 un autre homme que Roosevelt est président des Etats-Unis, mais qui ?
- Staline
- Charles Lindbergh
- Frank Sinatra

(je connaissais la réponse avant de lire la question, mais le choix aurait de toute façon été vite fait, compte-tenu de l'absurdité de deux des trois propositions)


Quelques exemples de questions auxquelles je n'ai pas su répondre :

606. Cette jeune Africaine échappe à l'esclavage et vit à Paris, sous la plume de Mme de Duras. Comment se prénomme-t-elle ?
- Héléna
- Ourika
- Séléna

674. Dans quel roman Drieu la Rochelle écrit-il : "Les femmes et les hommes sont faits pour rire, danser, s'abandonner aux jours. Il faut être infirme pour se refuser à la facilité de vivre" ?
- Le feu follet
- Gilles
- Rêveuse bourgeoisie

(et puis d'abord, c'est qui, Drieu la Rochelle ???)



Instructif et distrayant, mais il faut impérativement connaître et avoir lu les oeuvres évoquées dans les questions pour pouvoir répondre. Ce livre-jeu est donc à la fois source d'amusement, d'ennui et de découragement.


Merci à Lise, des éditions Folio.


3 commentaires:

  1. Quoi , tu ne connais pas Drieu la Rochelle ? Bon, OK, je le connais que de nom, je n'ai jamais rien lu....

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup la question Staline/Lindberg/Sinatra. Tu ne loupes rien avec Drieu La Rochelle, quoiqu'il a eu un parcours très spécial : ami des surréalistes, il a ensuite apprécié Hitler...

    RépondreSupprimer