vendredi 10 mai 2013

Nature morte - Louise Penny




























Titre original : Still Life
Traduction (anglais du Canada) : Michel St-Germain
Babel noir, Actes Sud, 2005, 439 pages




La première phrase :


Mlle Jane Neal se présenta devant Dieu dans la brume matinale du dimanche de Thanksgiving.


L'histoire :

Mais qui a tué Jane Neal ? Le corps de la vieille enseignante retraitée, artiste peintre à ses heures perdues, est retrouvé inanimé dans la forêt, le coeur transpercé par une flèche. Accident de chasse, ou meurtre avec préméditation ? L'inspecteur Armand Gamache et son équipe mènent l'enquête parmi les habitants du charmant village pittoresque de Three Pines, où résidait la victime.


L'opinion de Miss Léo :

J'étais comme toujours très attirée par la couverture intrigante et un peu malsaine de cette nouvelle découverte des éditions Babel Noir / Actes Sud, qu'une amie a eu la gentillesse de m'offrir il y a quelques semaines. J'ai malheureusement été légèrement déçue par ce roman, certes pas désagréable, mais loin d'être aussi exceptionnel que ne le promettaient les nombreux prix reçus par Louise Penny dans les pays anglo-saxons (non que j'accorde une grande importance aux prix littéraires, généralement très surfaits, mais tout de même). 

La quatrième de couverture annonce un "roman plein de charme, de subtilité et d'humour". Soit. Il est vrai que Nature morte dégage un charme désuet de whodunit anglais, la campagne britannique étant ici remplacée par une petite bourgade sylvestre du Québec anglophone. L'intrigue se déroule au sein d'une petite communauté fermée, dont les habitants se connaissent tous, mais où chacun conserve (évidemment) sa part de mystère et de secrets. Nous suivons une quinzaine de personnages, évoluant dans l'ambiance légèrement surannée d'un environnement bucolique automnal. La nature est omniprésente dans le roman, et les promenades en forêt, la chasse, les biches, les parcs et les fleurs font partie du quotidien des habitants de Three Pines, qui n'en demeurent pas moins vulnérables lorsqu'ils se retrouvent confrontés à la noirceur de l'âme de certains de leurs semblables. Le meurtre de Jane Neal fait tomber les masques, et il revient à l'inspecteur de démêler l'écheveau complexe des relations humaines, afin d'identifier le coupable.

On retrouve dans l'intrigue somme toute assez classique concoctée par Louise Penny la plupart des ingrédients traditionnels du genre : histoires d'héritage, adolescents rebelles, rivalités et jalousie entre artistes, solidarité familiale . . . Les passages consacrés au tir à l'arc m'ont amusée, la description de ce sport local, apportant une petite pointe d'originalité au roman. Les personnages sont dans l'ensemble plutôt attachants, et le sympathique inspecteur Armand Gamache insuffle une rafraîchissante touche de légèreté et d'ironie à une intrigue par ailleurs assez convenue. Il y a effectivement de l'humour dans Nature Morte, mais j'ai trouvé que celui-ci devenait parfois un peu lourdingue. Je pense notamment aux interventions de l'agent Yvette Nichol, un personnage ridiculement grotesque et pas du tout crédible : on se demande quelle mouche a piqué l'auteur ! Les autres protagonistes sont heureusement plus intéressants.

Reste que la mayonnaise ne prend pas totalement, malgré d'évidentes qualités. On ne peut pas dire que je me sois ennuyée, puisque je l'ai lu très rapidement, preuve que l'auteur parvient à installer une atmosphère captivante, tout en maintenant un suspense raisonnable. Je n'ai cependant pas été emballée par le dénouement, décevant et totalement tiré par les cheveux. Certains personnages, que je trouvais sympathiques au début du roman, ont fini par me lasser, et mon intérêt a considérablement diminué au cours des cent dernières pages.

Pour résumer, ce fut une lecture plaisante, mais ce premier opus est loin d'être le meilleur titre du catalogue Babel Noir (on est à des années lumière d'un Stieg Larsson, d'un Keigo Higashino, ou même d'un Carlos Salem, pour ne citer que quelques auteurs parmi ceux qui m'ont le plus marquée ces dernières années). Il ne s'agit pas d'une oeuvre inoubliable, du moins en ce qui me concerne. Je ne pense donc pas lire le tome suivant (Sous la glace).


Un roman policier de bonne tenue, qui n'a cependant rien d'original ni d'exceptionnel. A lire éventuellement.


Un immense merci à mon amie Jane (mon avis est mitigé, mais je suis très contente d'avoir pu me faire ma propre opinion sur ce livre, que j'aurais probablement fini par acheter de toute façon).

D'autres avis chez : Lili, Kathel, Lystig


11 commentaires:

  1. Effectivement, nos avis se rejoignent parfaitement ! Sans dire d'accorder un crédit sans faille aux prix littéraires, on est toujours en droit d'attendre quelque chose d'excellente qualité venant d'un roman qui en a reçu autant (pas juste un en passant).
    Perso, si l'occasion se présente, je lirai peut-être le deuxième opus "pour voir". Mais je ne l'achèterai pas, c'est sûr :)
    Belle journée à toi ! ¨¨*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'exclus pas non plus de lire la suite si je la trouve à la bibliothèque, mais cela ne sera sûrement pas une priorité ! Je suis ravie que nous ayons lu ce livre en même temps. Nous aurons ainsi pu confronter nos avis à chaud. Bonne semaine.

      Supprimer
  2. Eh oui, moi aussi, bien déçue finalement! J'aurais dû attendre de le finir avant de te l'offrir, ça m'aurait justement évité de t'offrir un livre sans grand intérêt et je t'en aurai sûrement déconseillé la lecture! Je me rattraperai un jour. Pour avoir lu juste après Le dévouement du suspect X de Keigo Higashino, je confirme qu'effectivement, on est un cran au-dessus... Bien qu'on n'apprenne rien sur le tir à l'arc avec Higashino!
    A l'avenir, je finirai les bouquins avant de les conseiller ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente que tu ais aimé le Higashino !

      Supprimer
  3. Ah bon ? Moi, j'ai vraiment bien aimé. Bien sûr, ce n'est pas du grand policier mais j'ai pris plaisir à me retrouver au Québec.
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'y ai pas pris autant de plaisir que toi. Je le regrette !

      Supprimer
  4. Un polar dont j'avais bien aimé l'ambiance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, une ambiance sympathique, mais un goût de trop peu me concernant. Dommage !

      Supprimer
  5. Je suis très contente de voir cet auteur publié par acte sud car je n'arrivais pas à trouver ses ouvrages... J'espère qu'il y a d'autres titres car celui-là n'a pas l'air de t'avoir passionnée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a au moins deux autres titres de Louise Penny publiés en français. J'ai été déçue, c'est vrai, mais d'autres ont beaucoup aimé.

      Supprimer
  6. Le deuxième de la série est plus intéressant! essayez !!! ( cf mon blog)

    RépondreSupprimer