lundi 26 novembre 2012

La Cité des Jarres (Arnaldur Indridason) ... et mon voyage en Islande !









Lecture commune 
avec 














Titre original : Myrin
Traduction (islandais) : Eric Boury (2005)
Points, Editions Métailié, 2000, 328 pages


Les premières phrases :

Les mots avaient été écrits au crayon à papier sur une feuille déposée sur le cadavre. Trois mots, incompréhensibles pour Erlendur.


L'histoire :

Reykjavik, 2001. Le commissaire Erlendur Sveinsson enquête sur le meurtre d'un vieil homme solitaire. La découverte dans l'appartement du défunt d'une photo représentant la tombe d'une petite fille décédée des années auparavant conduit Erlendur à exhumer une sordide affaire de viol vieille de quarante ans.


L'opinion de Miss Léo :

Oh, le joli polar que voilà ! Mes récentes vacances en Islande ont subitement ravivé mon intérêt pour ce livre, premier tome de la série publiée par le désormais célèbre auteur islandais Arnaldur Indridason, qui traînait dans ma PAL depuis des temps immémoriaux. Et hop, encore un livre sauvé ! Je propose d'ailleurs de lancer une gigantesque opération à but caritatif : "Sauvetage de livres en détresse perdus dans la Grande Méchante PAL". Qui m'aime me suive. ;-)

Bref, j'ai donc (enfin) lu La Cité des Jarres, et j'ai très vite succombé aux charmes de cette séduisante enquête, aux accents typiquement nordiques. Indridason met en scène un personnage de policier fatigué "à la Wallander" : le commissaire Erlendur* est divorcé, a une hygiène de vie déplorable, souffre de douleurs récurrentes dans la poitrine, et se fait bien du souci au sujet de sa fille Eva Lind, junkie dévastée au comportement imprévisible. Autant dire que l'on s'y attache plutôt rapidement !

* Les islandais s'appellent la plupart du temps par leur seul prénom.

Arnaldur Indridason

L'histoire n'a rien d'un thriller, mais n'en demeure pas moins dense et palpitante. Les personnages sont tous intéressants, et le roman ne se limite pas à la seule enquête, qui devient presque secondaire, bien que l'on en suive avec intérêt la résolution. L'auteur excelle à créer une atmosphère, sombre et oppressante, et propose   à ses lecteurs une immersion dans la société islandaise, dont il tente de décrypter les us et les travers. Du moins est-ce ce que j'ai perçu en filigrane de ce premier opus (je pense que cet aspect sera encore davantage développé dans les prochaines enquêtes).

L'Islande est un pays fascinant, où meurtre et violence restent de fait assez marginaux, mais dont les habitants semblent rongés par l'isolement, la dépression, la drogue et l'alcool (je caricature un peu). Dans cet environnement maussade et pluvieux se jouent de terribles drames humains, que le commissaire Erlendur dévoilera progressivement au cours de son enquête.


Pour résumer : j'ai beaucoup aimé, et je lirai les suivants avec grand plaisir (je crois qu'il y en a au moins sept ou huit). Prochain sur la liste : La femme en vert, dont beaucoup disent qu'il est le meilleur de la série.


Une belle découverte ! Une série et un personnage à suivre.


Un peu de tourisme avec Miss Léo :

Certains d'entre vous le savent : j'ai passé six jours en Islande lors des dernières vacances. Un voyage dépaysant et tout à fait réjouissant, que je me fais un plaisir de partager avec vous au travers de ces quelques photos. Comme vous pouvez le voir, les paysages sont somptueux, tour à tour lunaires et idylliques, baignés d'une chaude lumière hivernale.

Joli !
Colline gorgée de soleil
Lever de lune
(oui, je sais, on dirait une estampe japonaise)

Nous avions loué une voiture, ce qui nous a permis de voir un maximum de choses en un minimum de temps.  Il faut savoir que les routes de montagne ferment en septembre, et qu'il ne nous a donc pas été possible d'accéder à certains sites. Nous avons en revanche pu bénéficier d'un ensoleillement correct (lever vers 8h30, coucher vers 17h30, un peu comme à Paris en plein hiver), et de températures relativement clémentes (entre 0 et 5°C, avec tout de même un vent violent dans certaines régions).


Miss Léo dans la Brume
(émanations de soufre, péninsule de Reykjanes)
Habitat traditionnel islandais
Les chutes de Gulfoss
Nous quittons Vik au crépuscule...
Les chutes de Skogafoss
Vik
Chef d'oeuvre photographique



Reykjavik est une ville tout à fait charmante et agréable, avec un petit centre-ville sympa, dont les pubs s'animent les soirs de week-end. 

Reykjavik by night !
Un gros bateau (Reykjavik)

L'Islande, c'est une densité de population de... 3 habitants au km² ! Autant dire qu'il n'y a pas foule !!

Vaste étendue diaprée en bord de mer
(péninsule de Snaefellsnes)

Et puis aussi des volcans, surgis de nulle part...

Et là, vous me dites : il reste un cratère !
Le volcan Hekla

Miss Léo a testé pour vous :

- le Blue Lagoon
Génial, surtout quand il fait 0°C dehors et qu'il n'y a pas de touristes

- les geysers. 
Mode d'emploi : attendre comme un con pendant 7 minutes avec son appareil photo vissé sur l'oeil ; sursauter quand le geyser "explose" ; prendre la photo (mode Rafale conseillé).

Le grand geyser Strokkur
(sur le site de Geysir)

- le très beau Musée National d'Islande (à Reykjavik) : à voir !

- manger des hamburgers à la station service. Il faut savoir qu'il devient extrêmement difficile de s'alimenter correctement lorsque l'on sort de Reykjavik. Le hamburger-frites et la pizza font figure de plat traditionnel, et la station service peut être considérée comme le principal lieu de vie. Surprenant, et un peu lassant à la longue...


Miss Léo et son Nikon

Bon, eh bien maintenant, je n'ai plus qu'une envie : y retourner !


----------------------------------------


Ce roman islandais me permet d'inscrire une nouvelle participation au Challenge voisins, voisines d'Anne.


25 commentaires:

  1. Superbe reportage qui me donne lenvie de visiter cette belle île (non bretonne... c'était pour la joke). Sinon, La cité des jarres, mon premier Indridason, forcément un grand moment pour moi cette rencontre. (comme un premier rendez-vous amoureux, quoi).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut absolument y aller !! C'est un pays superbe. J'attends avec impatience mon prochain rendez-vous avec Arnaldur.

      Supprimer
  2. Tu m'as fait rêver avec tes photos !
    J'avais beaucoup aimé la cité des jarres, et surtout l'ambiance si particulière et les personnages de ce roman policier. Et puis Erlendur est fantastique ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le but des photos était effectivement de vous donner envie ! :-)

      Supprimer
  3. L'Islande ! ça fait rêver. La femme en vert est un excellent roman je confirme aussi.

    RépondreSupprimer
  4. un très bon livre je confirme ! Quelles belles photos, ça donne envie d'y aller :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu auras toi aussi l'occasion de visiter ce beau pays. Je suis sûre que tu aimeras.

      Supprimer
  5. L'Islande !! Wouhaaa !! Quelle belle idée de voyage !

    RépondreSupprimer
  6. J'aime beaucoup cette série (honte à moi, je ne me souviens plus où j'en suis ... peut-être le tome 3 ?). J'avais adoré apprendre des choses sur l'Islande, le mode de vie des habitants (assez éloigné de ce que j'imaginais d'ailleurs ...). Il faudra que je m'y replonge. Sinon, tes photos sont magnifiques et me donnent encore plus envie d'aller découvrir l'Islande !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente que tu aimes les photos, qui n'avaient d'autre but que de vous faire saliver d'envie.

      Supprimer
  7. j'aime beaucoup "La cité de sjarres" et encore plus "La femme en vert". En revanche, j'en ai encore pas mal à lire (bizarrement je me suis arrêtée avant "Hiver arctique). Tu me diras quand tu continueras la série...je n'ose pas te dire que nous pourrons les lire ensemble étant donné que je n'ai toujours pas acheté le Roddy Doyle ! J'ai honte de moi...je crois qu'il faut que tu m'imposes une date ! Tes photos sont superbes, cela donne vraiment envie d'y aller.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère recevoir "La femme en vert" à Noël !

      Supprimer
  8. Oh ben zut, j'ai La femme en vert dans la PAL, croyant que c'était le premier de la série ! Bon, tant pis, je m'en contenterai puisque c'est le meilleur, paraît-il ! Merci, merci, merci pour le partage de ces magnifiques photos !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je préfère lire les séries dans l'ordre, mais je ne pense pas qu'il soit dramatique de commencer par le deuxième. De rien pour les photos !

      Supprimer
  9. C'est le premier que j'ai lu de cette série et qui m'a amené à lire tous els autres ! J'aime beaucoup l'image qu'on en a dans el roman et tes photos sont extrêmement belles !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Je pense lire très bientôt la suite de la série.

      Supprimer
  10. Indridason a sa fiche sur bibliometrique.com, le nouveau site polar/noir que je vous invite à visiter. Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  11. J'ai beaucoup apprécié ce livre, mais mon préféré reste et de loin "La femme en vert" qui m'a bouleversé !

    RépondreSupprimer
  12. J'aime beaucoup et c'est comme cela que je me représente ce pays. L'idée du rétroviseur est belle.
    Pour le livre, il me reste les 2 derniers à lire. J'aime beaucoup cette série et ce premier tome est dans mes préférés.

    Sinon... j'ai reçu aujourd'hui ta carte qui m'a fait énormément plaisir. Le sachet de thé est une délicate attention ainsi que tout le reste. Mais la senteur est particulièrement appréciée. J'aime les icônes et celle-ci est belle dans sa composition et ses couleurs.
    Merci, mille fois ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ! Ce fut un vrai plaisir de préparer ces cartes. J'étais je dois dire assez contente de l'idée du sachet de thé. ;-)

      Supprimer
  13. De belles photos qui donnent envie ... Avant d'y partir, je vais peut-être d'abord me lancer dans cette lecture.
    Je n'en avais jamais entendu parlé jusqu'alors mais tu dois être la 3ème personne qui en dit du bien en quelques jours, il va vraiment falloir que je me fasse mon propre avis ;-)

    RépondreSupprimer