vendredi 24 août 2012

I'm back !

Vue sur Central Park West

Hi guys !

Me voici de retour à Paris, après un formidable séjour de deux semaines au pays du base-ball et des musicals. Je vous parlerai plus longuement de Boston et New York dans un prochain billet, photos et commentaires à l'appui. Permettez-moi simplement de réaffirmer mon amour pour NYC, qui demeure (et de très loin) ma ville préférée. Manhattan est une île où il fait bon vivre, malgré l'agitation frénétique qui y règne à toute heure du jour et de la nuit. Je me vois bien y habiter un jour (quand je serai millionnaire) !


Thunderstorm and Flatiron

Voilà qui résume fort bien mon sentiment à l'égard de cette ville exceptionnelle (en plus de me faire rire aux éclats) :

"Chapter One. He adored New York City. He idolized it all out of proportion - er, no, make that: he - he romanticized it all out of proportion. - Yes. - To him, no matter what the season was, this was still a town that existed in black and white and pulsated to the great tunes of George Gershwin. - Er, tsch, no, missed out something. - Chapter One. He was too romantic about Manhattan, as he was about everything else. He thrived on the hustle bustle of the crowds and the traffic. To him, New York meant beautiful women and street-smart guys who seemed to know all the angles. - No, no, corny, too corny for a man of my taste. Can we ... can we try and make it more profound? - Chapter One. He adored New York City. To him, it was a metaphor for the decay of contemporary culture. The same lack of individual integrity that caused so many people to take the easy way out was rapidly turning the town of his dreams in ... - no, that's a little bit too preachy. I mean, you know, let's face it, I want to sell some books here. - Chapter One. He adored New York City, although to him it was a metaphor for the decay of contemporary culture. How hard it was to exist in a society desensitized by drugs, loud music, television, crime, garbage ... - Too angry. I don't want to be angry. - Chapter One. He was as tough and romantic as the city he loved. Behind his black-rimmed glasses was the coiled sexual power of a jungle cat. - I love this. - New York was his town, and it always would be..."

(Isaac Davis in "Manhattan", Woody Allen, 1979)




Boston est également une ville très intéressante et agréable, qui bénéficie de nombreux atouts, de par sa situation géographique et son développement culturel. J'ai beaucoup aimé, et je vous conseille d'y faire un tour si vous vous rendez un jour sur la côte est !




Je ne peux clore ce billet sans évoquer les (trop nombreux) achats livresques effectués au cours de mes errances citadines. Les librairies d'occasion (ou pas) de New York et Harvard sont grandes et belles, et ont  sans surprise déclenché chez moi une "shopping spree" frénétique et compulsive, heureusement freinée par la capacité d'accueil limitée de ma valise. Je vous recommande plus particulièrement le Strand Bookstore de New York (sur Broadway, à quelques mètres d'Union Square), qui propose des milliers de livres en bon état à des prix intéressants. J'ai passé trois heures dans ce temple de la perdition, ne sachant plus où donner de la tête devant cette profusion d'oeuvres tentatrices.

Je reviens finalement avec quatorze nouveaux livres, dont la plupart me faisaient envie depuis longtemps. J'ai dû en reposer à contrecoeur une bonne dizaine dans les rayonnages... C'est que je deviendrais presque raisonnable !





- Paula Spencer, de Roddy Doyle 
(la suite de The woman who knocked into doors, recommandée par Martine)
- The Snapper, de Roddy Doyle (j'ai adoré le film de Frears)

- The Heart is a Lonely Hunter, de Carson McCullers (pour les 12 d'Ys)
- Continental Drift, de Russell Banks (pour les 12 d'Ys)
- The House at Riverton, de Kate Morton (pour les 12 d'Ys)
- The Little Stranger, de Sarah Waters (pour les 12 d'Ys)
- People of the Book, de Geraldine Brooks (pour les 12 d'Ys)

- The Anniversary Man, de R.J. Ellory (because I love Ellory)
- The Autobiography of Miss Jane Pittman, de Ernest J. Gaines 
(un auteur dont j'ai entendu vanter les mérites chez des blogueuses que j'apprécie)
- Good Behaviour, de Molly Keane (auteur découvert chez Lou)
- The Tenant of Wildfell Hall, de Anne Brontë 
(parce que j'ai envie de découvrir l'oeuvre de la troisième soeur)
- The Book of Lost Things, de John Connolly
(parce que j'en ai entendu beaucoup de bien)
- The Spellman Files, de Lisa Lutz
(une lecture détente, que j'espère agréable et pas trop nunuche)
- Changeless, de Gail Carriger 
(parce que j'ai décidé de laisser une deuxième chance à Alexia Tarabotti, après la déception Soulless)

Liste à ajouter aux deux cents et quelques ouvrages de ma PAL actuelle. Me voici parée pour les dix prochaines années ! Et dire que je viens à peine de commencer Middlemarch pour la LC du 31...

14 commentaires:

  1. Ton chat est magnifique ! (Oui, c'est lui que j'ai vu avant tout, bien plus que les livres... On ne se refait pas) Je suis curieuse que tu nous en dises plus sur ce voyage ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En toute modestie : oui, notre chatte est superbe (ce n'est pas moi qui vais te contredire). Elle est gentille, joueuse, câline, rigolote. Une perle !!!
      Je compte effectivement vous parler un peu de mon voyage. Je vais essayer de faire ça ce week-end.

      Supprimer
  2. Bon retour de ce voyage qui me paraît merveilleux... Ma soeur doit aller à N-Y aussi : il n'y a que moi qui n'y ait pas mis les pieds ! PS : bonne lecture avec middlemarch !

    RépondreSupprimer
  3. J'ai adoré "Le Coeur est un chasseur solitaire" de Carson McCullers. J'espère qu'il va te plaire ! C'est très différent d'un roman victorien (après 900 pages de Middlemarch, j'ai du mal à penser à autre chose lol). ça fait d'ailleurs quelque temps que j'ai envie de le relire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai lu du bien sur plusieurs blogs. J'espère que je ne serai pas déçue !

      Supprimer
  4. Oh le chat !! Moi aussi je craque !

    RépondreSupprimer
  5. J'ai hâte de lire tes billets, moi, je ne connais que la côte ouest. J'avais acheté The Anniversary man il y a deux ans à San Francisco. J'espère que tu l'aimeras plus que moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ellory ne m'a pour l'instant jamais déçue. Je ne connais pas la côte ouest, mais je rêve d'aller à San Francisco !

      Supprimer
  6. Oui oui je recommande Paula Spencer !!!Il faut absolument que je continue le trilogie de Roddy Doyle, j'ai lu "The commitments" et revu le film. Je voulais faire la même chose avec les deux autres puisque j'adore les films de Frears. Est-ce qu'une LC te dirait pour "The snapper" ? Mais pas pour tout de suite (mois américain quand tu nous tiens...), pour début octobre par exemple ?
    Je rêve d'aller à New York, je suis sûre que j'adorerais comme toi. J'ai hâte de lire ton billet dessus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir pour la LC début octobre !

      Supprimer
  7. J'avais été pas mal déçue par "The Spellman files", j'attendrai de lire ton avis. C'est bien de laisser une deuxième chance à Gail Carriger vu ton non-enthousiasme pour "Soulless" ! ;)

    RépondreSupprimer
  8. Je n'ai jamais mis un pied aux Etats-Unis mais j'en rêve !
    J'attends avec impatience ton avis sur le 2e Carriger comme çà si tu n'aimes pas je n'aurais même pas à essayer ;-)
    Pour the Spellman Files, j'ai hâte aussi de voir ton avis. J'ai bien aimé (même si les 100 premières pages sont assez énervantes car on a dû mal à comprendre ce qu'il se passe), mais je ne suis pas sûre que l'héroïne va te plaire (à mon avis un peu trop superficielle pour toi).

    RépondreSupprimer
  9. Je sens que le challenge d'Ys n'a qu'à bien se tenir. Bises et bienvenue en terre française ! Je suis complètement d'accord avec toi : NY une ville magique où il fait bon vivre ; Boston m'a paru plus européenne, d'une certaine façon.

    RépondreSupprimer
  10. Ah je reviens aussi de deux semaines à NY (plus Boston mais aussi Philly et Washington, je te conseille cette dernière) C'est aussi mal ville préférée entre toutes <3

    RépondreSupprimer