mercredi 2 mai 2012

Quand George célèbre Edith...



George a eu la bonne, que dis-je, la merveilleuse idée de proposer un nouveau challenge à la gloire de la géniale romancière américaine. 

Chère Edith... C'est à Martin Scorsese (et à ma mère) que je dois mon premier émoi whartonien. Je n'avais pourtant que quatorze ans lorsque sortit la (brillante) adaptation cinématographique du Temps de l'Innocence. Emoustillée Subjuguée par le sublime DDLewis, je tombai  instantanément sous le charme de ce film superbe, porté par une magnifique interprétation et une réalisation virtuose. Après le film vint fort logiquement la découverte du roman d'Edith Wharton, que je dévorai avec enthousiasme l'été de mes dix-sept ans. Une très belle langue, des personnages complexes... Peut-être étais-je encore un peu jeune pour en saisir tous les enjeux dramatiques. 

C'est pourquoi j'ai très envie de le relire aujourd'hui, du haut de mes quinze ans d'expérience et de maturité (?) en plus. Et puis j'aimerais découvrir le reste de son oeuvre. En dehors de The Age of Innocence, je n'ai lu que Les Beaux Mariages, acheté à peu près à la même époque. Je ne pouvais pas en rester là. Hélas ! La malédiction de la PAL tentaculaire a encore frappé, et mes trois autres achats whartoniens croupissent depuis bien trop longtemps sur leur misérable étagère Billy, attendant patiemment que vienne enfin leur tour d'être lus. Une grossière erreur, à laquelle il va me falloir très vite remédier. 

Je suis donc RAVIE de pouvoir m'inscrire au challenge de George, grâce auquel je vais ENFIN pouvoir sortir toutes ces merveilles de ma PAL. George a souhaité corser un peu la chose, en imposant une seule et même contrainte à tous les participants. Chut ! Un peu de silence ! Ecoutons attentivement notre GO (Gentille Organisatrice), qui va nous livrer ses consignes : 

"Je souhaite que nous nous intéressions aux héroïnes de Wharton et à la façon dont cette dernière parle des femmes, de leur rôle dans la société, etc. J’aimerais donc que, dans chacun de vos billets, vous valorisiez l’héroïne qui vous aura le plus intéressés, énervés, touchés, etc. Cela dans le but d’établir une sorte de panorama des héroïnes d’Edith Wharton et de, peut-être, faire émerger une réflexion plus large sur la place de la femme dans ses romans."

Très intéressant ! J'en prends bonne note. Le challenge prenant fin le 30 avril 2013, il nous reste donc tout juste un an pour explorer le fascinant univers féminin de Miss Edith Newbold Jones. 


Dans ma PAL pour ce challenge :

- The House of Mirth

- Summer

- Vieux New York

- Le Fruit de l'Arbre

- Les Beaux Mariages (pour une relecture)

- The Age of Innocence (pour une relecture)


C'est un bon début !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire