dimanche 15 avril 2012

Mr Darcy's Diary - Amanda Grange






















Sourcebooks Landmark, 2007, 329 pages


Les premières phrases :


Monday 1st July
Have I done the right thing in establishing Georgiana in London, I wonder ? The summer is proving to be very hot, and when I visited her this morning, I found her lacking her usual energy. I think I will send her to the coast for a holiday.


L'histoire :

La même que celle d'Orgueil et Préjugés... racontée du point de vue de Mr Darcy !


L'opinion de Miss Léo :

Nouveau détour par le rayon "austeneries"... 

Ce Mr Darcy's Diary est une lecture plaisante, destinée avant tout aux fans de Pride and Prejudice. Les premières pages semblent quelque peu artificielles, et le procédé assez douteux : on imagine mal le ténébreux Fitzwilliam Darcy confiant chaque soir ses sentiments à son journal ! Une fois accepté le postulat de départ, on se laisse cependant facilement happer par cette relecture du roman de Jane Austen, qui suit fidèlement la chronologie de l'original, tout en comblant les vides laissés par la romancière anglaise. Le lecteur se sent très vite en terrain familier, et retrouve avec joie les personnages ainsi que les grands moments d'Orgueil et Préjugés.

Mr Darcy's Diary commence avec la fuite de Georgiana Darcy et George Wickham, et se termine quelques mois après le mariage d'Elizabeth et Darcy. Celui-ci donne sa propre version des événements, évoquant notamment l'évolution de ses sentiments envers Elizabeth, ainsi que ses relations avec les autres personnages (Bingley, Caroline, Georgiana, Lady Catherine...). Tout cela est plutôt bien observé, et finalement assez crédible. Les nouvelles scènes et nouveaux dialogues s'intègrent parfaitement à la trame originale. Je n'ai pas relevé d'incohérences majeures, si ce n'est quelques répliques un peu maladroites, Amanda Grange n'ayant pas tout à fait le talent de Jane Austen (certains passages m'ont semblé un peu bébêtes, mais je n'ai pas pensé à les noter pendant ma lecture). Autre point positif : le texte reprend de nombreux dialogues de P&P, que le lecteur s'amusera à repérer, tel le fameux "In vain have I struggled." (réplique lue avec béatitude après 150 pages d'attente). Le plaisir provient en grande partie de l'anticipation, du moins en ce qui me concerne.

J'émettrai toutefois une légère réserve : Darcy perd une part importante de son mystère, qui faisait tout le charme du personnage dans Orgueil et Préjugés. Je l'ai trouvé bien moins intéressant ici que dans l'original. Les plus sarcastiques d'entre vous ne manqueront pas d'objecter que j'aurais pu m'y attendre, en choisissant un livre ayant pour titre "Le Journal de Mr Darcy". C'est vrai, mais je ne suis pas toujours très futée...

Au delà de toutes ces considérations, Mr Darcy's Diary n'est évidemment pas un chef d'oeuvre, mais un livre sympathique autour de l'univers de P&P, qui a surtout le mérite de nous rappeler à quel point le roman de Jane Austen tient la route. D'autres critiques ont été publiées chez Alice ou Eliza. Je viens de les lire, et y ai trouvé de nombreuses similitudes avec la mienne. Les grands esprits...

A lire, s'il vous prenait l'envie d'explorer le vaste univers de la littérature para-austenienne !


------------------------------------

Ce livre me permet d'apporter une nouvelle pierre à l'édifice de nombreux challenges.


Dans l'ordre :


- troisième partition au Challenge austenien et au Challenge P&P
- septième participation au Défi Lire en anglais
- sixième participation au Challenge God save the livre
- septième participation au Challenge Petit Bac































N'oublions pas le concours S.T.A.R., pour lequel compteront ces 329 nouvelles pages !





11 commentaires:

  1. Comme tu l'as dit je me retrouve beaucoup dans ton billet! J'étais peut-être plus enthousiaste que toi mais c'était ma toute première lecture para-austenienne et je me demande ce que j'en penserais aujourd'hui!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai tout de même passé un excellent moment !

      Supprimer
  2. C'est un titre que je lirai peut-être lorsque je serai en manque d'Austen !!! cela peut être tout à fait divertissant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je l'ai dit, le plaisir réside dans le fait de retrouver un univers familier. Il s'agit effectivement d'une lecture divertissante, qui demande relativement peu de concentration et d'efforts.

      Supprimer
  3. Idem que Theoma (je suis complètement amoureuse de Colin !)

    à part cela, je suis très mauvaise en informatique et aimreait te contacter pour la LC Purge (je n'ai trouvé que le moyen du commentaire pour le faire, étant une réfractaire déterminée de FB). Bises !

    RépondreSupprimer
  4. Voilà un livre qui plairait à ma fille, inconditionnelle de Darcy comme toi. Moi, hum! je me méfie! Je serai plutôt inconditionnelle de Jane austen et je souffre quand on s'attaque à son univers sans avoir son talent ... Enfin, peut-être par curiosité...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je l'ai dit, il s'agit d'une lecture plaisante, mais il n'y a pas non plus de quoi crier au chef d'oeuvre. Je ne pense pas être "inconditionnelle" de Darcy (je suis trop vieille et pas assez midinette pour cela). C'est un personnage que j'apprécie, tout comme j'apprécie Elizabeth Bennet, Elinor Dashwood ou le colonel Brandon. Le titre de mon blog doit plutôt être interprété comme un clin d'oeil à l'extraordinaire talent littéraire de Jane Austen. Je ne me serais d'ailleurs jamais risquée à lire les livres dérivés de son oeuvre si je n'étais pas tombée par hasard sur le challenge austenien d'Alice. Je trouve cela amusant, mais aucun de ces livres n'égalera jamais les romans écrits par Jane Austen elle-même !

      Supprimer
  5. J'avais bien aimé mais comme tu le dis, pas de quoi crier au chef d'oeuvre....

    RépondreSupprimer