mercredi 11 avril 2012

Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mines - Pierre Thiry



Auteur : Pierre Thiry
Illustrations : Myriam Saci
Books On Demand (BOD), 2011, 68 pages


A nouveau blog, nouvelles expériences !

J'ai été contactée à la fin du mois de mars par Pierre Thiry. Celui-ci m'a très gentiment proposé de m'envoyer un exemplaire gratuit de son conte pour enfants, à condition que j'en fasse la critique sur mon blog. J'ai évidemment accepté son offre, saisissant ainsi l'opportunité d'une première incursion dans le domaine de la littérature jeunesse. Trois jours passent... Le livre arrive enfin dans ma boîte aux lettres, agrémenté d'une sympathique dédicace personnalisée. Je le lis avec une pointe d'anxiété... Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mines va-t-il me plaire ???

... (suspense haletant) ...

Eh bien oui ! Voici en effet un conte des plus sympathiques, se déroulant à une époque où "le monde n'était peuplé que d'animaux". La gracieuse Hermangarde, "une hermine plus belle que le jour", régnait alors sur la ville de Montceau-les-Mines, capitale de l'empire des lapins. Montceau-les-Mines ????? Ai-je bien  lu ????? Dans mon esprit surgit alors la gare TGV du Creusot, où mon train s'arrêtait parfois. Montceau, Montceau, morne plaine ! Pas le top question féerie... Me voilà heureusement bien vite rassurée. Dès les premières pages, Pierre Thiry nous présente Montceau-les-Mines comme la plus merveilleuse de toutes les cités fabuleuses. Un décor idyllique, qui servira de cadre au fabuleux destin de nos trois lapins.

L'histoire :

Nous voici plongés dans un univers à la Babar, où nous faisons la connaissance des frères Lapaimbot. Arthur Lapaimbot fait respecter la loi à coups de matraque (normal, il est gendarme) ; Théobald Lapaimbot, à la personnalité et au sourire avenants, vend les meilleures glaces de Montceau les Mines ; Justin Lapaimbot, troubadour, écrit de merveilleux poèmes, dont les rimes font la fierté de son père. Les choses se corsent lorsque les trois lapins tombent amoureux de la belle Ermelinde, fille de la reine Hermangarde. La jeune hermine a du caractère. Pour la séduire, il leur faudra d'abord affronter le terrible Isidore Tipéranole,  gardien du palais. Vivront-ils heureux et auront-ils beaucoup d'enfants ?? Ne comptez pas sur moi pour vous révéler la fin !

L'opinion de Miss Léo :

Comme je l'ai dit plus haut, il s'agit plutôt d'une bonne surprise, notamment en ce qui concerne le style. Les phrases sont courtes et rythmées. N'ayant pas d'enfant sous la main, j'ai tout de même tenté l'expérience d'une lecture à voix haute : un vrai régal ! Les sonorités sont agréables, et l'on prend beaucoup de plaisir à la narration de cette fable toute simple et un brin farfelue, qui réserve quelques belles surprises en chemin. L'histoire est un peu décousue mais tient la route, avec une fin un poil moralisatrice, comme dans tout bon conte qui se respecte.

Les personnages sont délicieusement croqués. Mention spéciale au fameux Isidore ! Ce cousin éloigné du Minotaure est un monstre hybride, tête de crocodile sur corps de gorille, qui voudrait bien tuer le temps avec son mousquet (sic) ! Il y travaille sans relâche, jusqu'à en perdre la raison. On retrouve de cette folie  frénétique chez certains personnages des cartoons de Tex Avery, dont on sait que toutes les tentatives seront inévitablement vouées à l'échec.

Théobald, marchand de glaces


Isidore Tipéranole et les trois lapins de Montceau-les-Mines (j'adore les titres à rallonge) vise un public jeune, mais amusera aussi les plus grands, qui ne manqueront pas de relever les jeux de mots et autres références littéraires que l'auteur a glissés dans son texte. Le lecteur curieux apprendra ainsi l'origine (fictive) du nom de Montceau-les-Mines ("Donnez moi mon sceau ! l'Hermine !"), et découvrira à la page 19 une variation sur le fameux "I scream for ice cream" de Jim Jarmusch. Pierre Thiry se paye même le luxe d'un acrostiche (p.56), sorti tout droit de la bouche de Justin le poète !

Je pense que ce texte m'aurait beaucoup plu étant enfant. J'appréciais les ouvrages de Pef et Yak Rivais, deux auteurs jeunesse amateurs de jeux de langage. Pierre Thiry me semble appartenir à la même famille d'écrivains. J'ai très envie de découvrir son premier roman, Ramsès au pays des points-virgules, dont l'humour a déjà été vanté sur d'autres blogs. Quant à Isidore Tipéranole et les trois lapins de Montceau-les-Mines, j'attends avec impatience de pouvoir le lire à un enfant ! Je l'emmènerai chez ma nièce pour découvrir sa réaction. 


Un léger bémol concernant l'édition : il me semble avoir repéré quelques coquilles, notamment au niveau de la typographie. Dommage...

Autre (petit) regret : les illustrations de Myriam Saci sont peu nombreuses, redondantes et assez inégales. J'ai apprécié les couleurs et les jolies frimousses des trois lapins, mais Ermelinde et Isidore ne ressemblent vraiment à rien ! Je n'ai pas trop aimé non plus l'image figurant sur la couverture, dont les couleurs mal assorties et le graphisme bancal ne suscitent chez moi aucune curiosité. C'est étrange, on croirait presque que les dessins n'ont pas tous été réalisés par la même personne !


Pour prolonger le plaisir :


Je vous invite à vous rendre sur le site de l'auteur pour en savoir plus. Vous y trouverez également des liens vers les critiques rédigées par d'autres blogueuses.



4 commentaires:

  1. très joli billet, j'ai beaucoup aimé ce livre moi aussi :)

    RépondreSupprimer
  2. Bon je l'ai dit sur mon blog, je n'avais pas vraiment aimé Ramsès au Pays des Points Virgules mais Pierre Thiry est un auteur des plus sympathiques (certains devraient prendre exemple) et je suis toujours ravie de voir un bon billet sur lui!

    RépondreSupprimer
  3. J'ai envie de lire ce livre rien qu'au titre, j'ai vécu 7 ans à Montceau-les-mines :)
    Sais-tu si on le trouver en librairie ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas qu'on le trouve en librairie. Tu peux te renseigner sur le site de l'auteur (voir la fin de mon billet). Bonne semaine !

      Supprimer